Contacts

Financière Dioclès

Family Office

 

31 rue Victor Massé

75009 PARIS

FRANCE

 

Tel : +33 1 83 43 50 04

Fax : +33 1 83 43 50 25

 

contact@financiere-diocles.com

 

immobilier@financiere-diocles.com

 

Conseil financier

Les modalités de notre intervention

Tout comme dans le conseil patrimonial, notre intervention en matière de conseil financier commence toujours par une phase d'analyse : entretiens de découverte, audit des portefeuilles existants, émergence des objectifs financiers, mise en évidence des différents niveaux de risque, adéquation entre les objectifs et les niveaux de risque acceptés....

 

Ensuite, nous passons à la phase d'exécution pendant laquelle nous partageons nos convictions et apportons notre conseil en matière de choix des véhicules d'investissements adaptés, d'allocation d'actifs (stratégique et tactique), des gérants et sociétés de gestion, des modes de gestion privilégiés...

 

Enfin, une phase de suivi succède à cette phase d'exécution. Au cours de cette phase, il s'agit de suivre, d'analyser et de rendre compte non seulement des performances réalisées mais aussi des risques pris pour les atteindre. Il s'agit surtout d'adapter la stratégie aux différentes évolutions : conjoncture économique, marchés financiers, familiales...

 

 

Évolution de notre sélection de fonds au 30/09/2016

1. Marchés émergents et émergés

 

De manière générale, les marchés émergents se sont bien comportés en 2016 : rebond des marchés actions (+16 % pour l’indice MSCI Emerging Markets YTD) après une année 2015 en perte (-15 % environ) ; Poursuite de la hausse des marchés obligataires (+9,36 cette année après +7,89 % l’an dernier).

 

Cependant, l’année 2016 montre encore une fois une forte disparité entre les différentes zones géographiques. En effet, l’Amérique Latine  a connu une progression presque 2 fois supérieure à celle de l’indice MSCI Emerging Market. A l’opposé, les fonds centrés sur les zones Afrique, Moyen-Orient et Turquie sont négatifs (voire largement négatifs), ces zones étant probablement fortement impactées par le climat d’instabilité politique de ces derniers mois. Entre ces deux extrêmes, on retrouve les fonds globaux et Asie-Pacifique affichant des performances positives disparates mais néanmoins bien inférieures à l’indice.

 

Pour autant, la grande majorité des fonds émergents de notre sélection conservent leur importante surperformance par rapport à l’indice si l’on regarde depuis leur intégration dans la liste en mai 2012 : +10 % à +86 % pour la majeure partie des fonds contre -1 % pour l’indice ! Nous leur maintenons toute notre confiance.

 

Mouvements sur cette thématique : nous avons pris la décision de sortir un fonds spécialisé sur les pays africains dit « frontier » de la liste principale. Il est désormais placé sous surveillance dans notre liste secondaire.

 

2. Thématiques sectorielles

 

En 2016, le marché des actions américaines progresse et signe une performance positive pour la cinquième année consécutive (+7,32 % pour l’indice MSCI USA) tandis que le marché des actions européennes affiche pour l’heure une troisième année consécutive de performance négative (-2,82 % pour le MSCI Europe au 30/09).

 

Pour ce qui est de notre sélection de fonds USA, ils sous-performent assez largement l’indice en affichant un rendement légèrement positif en 2016. Les fonds européens de notre la sélection, quant à eux, sont en ligne avec leur indice sauf pour ceux qui ont été intégrés au 1er février 2016 (petites et moyennes capitalisation principalement), qui surperforment très largement l’indice MSCI Europe depuis cette date : +6,43 % à +19,18 % pour ces fonds contre +3,30 % pour l’indice et +5,92 % pour la catégorie « petites et moyennes capitalisations » Quantalys !

 

Plus globalement, si l’on regarde la performance des fonds USA et Europe de notre sélection depuis leur intégration dans la liste (octobre 2012 et mai 2013 pour les plus anciens), ils conservent leur importante surperformance par rapport à leur indice de référence respectif malgré des performances en demi-teinte en 2016. Nous leur maintenons toute notre confiance.

 

Mouvements sur cette thématique : les actions des petites et moyennes capitalisations nous semblant intéressantes, nous avons décidé d’enrichir encore notre sélection de deux nouveaux fonds en date du 1er octobre, portant ainsi leur nombre à 8 contre 3 pour les grandes capitalisations.

 

3. Pays développés

 

Au 30/09, l’indice MSCI World enregistre une performance positive (+5,56 % en 2016)  après une année 2015 légèrement négative.

 

Parmi les trois secteurs que nous avons sélectionnés, seule la Technologie a connu une performance comparable à l’indice élargi alors que le Luxe et la Santé sont à ce jour fortement négatifs avec une performance respective de -5,17 % et -5,86 %.

 

Néanmoins, avec des performances comprises entre +14,54 % à +76,24 % depuis leur intégration, les fonds sectoriels de notre sélection affichent une large surperformance par rapport à l’indice MSCI World, à l’exception d’un fonds dans le secteur de la technologie.

Nous restons convaincus que ces trois thématiques seront performantes sur le long terme même si, à court terme, tactiquement, nous privilégions le secteur de la technologie.

 

Mouvements sur cette thématique : nous avons décidé d’intégrer un nouveau fonds actions technologiques dans notre liste principale en lieu et place du fonds sous-performant sur ce même thème et ce, en date du 1er septembre.

 

4. Gestion diversifiée

 

De manière générale, la gestion diversifiée a enregistré de mauvaises performances depuis le début de l’année puisque, à l’exception des fonds diversifiés de la catégorie « Monde prudent », légèrement positifs (+0,84 %), toutes les autres catégories de fonds diversifiés sont négatives depuis le début de l’année (de -0,19% à -5,78 % au 30/09).

 

Cependant, ce n’est pas le cas des fonds diversifiés de notre sélection qui affichent une importante surperformance par rapport à leurs pairs avec des gains annuels compris entre +4,88 % et +7,38 % (seul un fonds diversifié « Europe Flexible » est légèrement négatif). De plus, ils surperforment également très largement le support en euros des contrats d’assurance vie qui devrait afficher une performance moyenne comprise entre +1,9 % et +2,1 % en 2016 (source : Facts and Figures).

 

Nous conservons notre confiance dans les 5 fonds sélectionnés même si, tactiquement, nous privilégions ceux qui ont très bien performés en 2016 et

 

Mouvements sur cette thématique : pas de mouvement sur la période mais nous mettons sous surveillance le fonds « Europe Flexible » actuellement en retrait.

 

5. Conclusion

 

Constat de nos fonds YTD au 30/09/16

 

Très bon : actions Amérique latine, actions Europe petites et moyennes capitalisation et gestion diversifiée prudente et flexible.

 

Moyen : actions et obligations marchés émergents globaux, actions Asie-Pacifique, actions secteur technologie.

 

Mauvais : actions Afrique, Moyen-Orient et Turquie, actions des secteurs Luxe et Santé, et dans une moindre mesure, actions Europe et USA grandes capitalisations.

 

De manière générale, nous sommes très satisfaits de l'évolution de notre sélection de fonds depuis son lancement tant en termes de surperformances des fonds choisis par rapport à leurs référents (indice et/ou catégorie), qu'en termes de cohérence de cette sélection par rapport à nos convictions et aux objectifs affichés par nos clients.

 

Enfin, nous cherchons toujours à faire vivre notre sélection de fonds en l’étoffant qualitativement : elle est désormais composée de 38 fonds, soit 7 entrées pour 2 sorties en 2016.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Financière Dioclès Directeur de la rédaction : Romarin BILLONG Site hébergé par 1&1 IONOS : www.1and1.fr - 0970 808 911